Nous utilisons des cookies pour garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser celui-ci, nous considérons que vous en acceptez l'utilisation. plus d'informations
fr
fr en
Accueilactualite

Rencontre avec Alexandre Flueckiger, fondateur d'Alpeor

Depuis cet été, Alpeor est la nouvelle marque figurant à la carte de vos Cristal Spa Annecy et La Clusaz. Made in Switzerland et aux compositions les plus naturelles possibles, cette dernière nous a directement séduite. Enfin, la rencontre avec le créateur, Alexandre Flueckiger, a été décisive. La passion qui l'anime est si forte et les échanges qui en résultent sont si sincères qu'il n'y avait plus aucune hésitation. Retour sur quelques échanges avec le fondateur...
 
Cristal Spa : Bonjour Alexandre, tout d’abord pouvez-vous nous parler un peu de vous ?
 
Alexandre Flueckiger (AF) : Bonjour ! J’ai grandi à Montreux en Suisse, où la nature a toujours eu une place importante dans ma vie. Dès l’enfance, j’ai eu pour habitude d’accompagner mon père et ma grand-mère à la cueillette des champignons. Je me suis rapidement pris de passion pour la botanique modeste et me suis rendu compte combien elle était une source d’enseignement ; les plantes ont tant à nous apprendre… J’ai le sentiment qu’autrefois, il était possible de faire de nombreuses choses différentes sans s’attacher à une profession définie. Aujourd’hui, on se concentre davantage sur ce qu’on sait faire afin de le faire au mieux. C’est pour cela que je fais mon métier et que je suis passionné !
 
Cristal Spa : Le nom « Alpeor » vient de « l’or tiré des Alpes » en référence au jardin de Flore-Alpe de Champex-Lac, c’est bien cela ?
 
AF : Tout à fait ! Alpeor c’est assez simple comme nom, c’est l’or des Alpes, c’est transparent, comme la marque et la composition de nos soins.
 
Cristal Spa : Pour rebondir sur vos origines, la Clinique Mirabeau à Montreux, où travaillait votre grand-mère et votre tante et qui vous a finalement transmis la passion du bien-être existe-t-elle encore ?
 
AF : Alors malheureusement, cette Clinique qui était un chalet de bois a été détruite ! Beaucoup de ces cliniques et hôtels en bois ont d’ailleurs subi le même sort. C’est dommage, j’aurais bien aimé qu’elle soit encore là car on aurait pu y installer nos bureaux, sachant que le Jardin de Champex se situe à environ 50km de cette clinique, ce n’est donc pas très loin !
 
Cristal Spa : En effet, triste nouvelle ! Dans vos locaux justement, qui s’occupe de prélever les plantes nécessaires à l’élaboration de vos produits ?
 
AF : Les plantes ne sont pas cueillies directement dans le Jardin pour le préserver et ne pas abîmer la faune et la flore. Nous avons des plantations, une dizaine de jardiniers aiguillés par Andrée Fauchère, une botaniste et auteure qui nous a transmis beaucoup de son savoir. C’est vraiment une belle personne qui a plaisir à partager et échanger avec nous, on apprend énormément à ses côtés.
 
Cristal Spa : Et concernant le développement des produits, pouvez-vous nous dire combien de temps est-ce que cela prend ?
 
AF : Il faut savoir que l’élaboration d’un produit cosmétique ne prend jamais moins de 24 mois. A titre d’exemple, nous avons travaillé 6 ans sur notre référence La Crème Précieuse des Montagnes ! C’est un processus très long et laborieux qui nous a permis de créer une crème riche et nourrissante mais à la texture légère et non-grasse. Cela paraît tout bête mais c’est quelque chose de compliqué ! Les gens sous-estiment souvent la cosmétique alors que de longs mois de recherche sont nécessaires et que de nombreux scientifiques travaillent à élaborer des formules. Les normes, de plus en plus importantes pour les consommateurs de nos jours sont aussi une nouvelle contrainte à prendre en compte. Enfin, il faut aussi un côté visionnaire car beaucoup de produits sortent et qu’il faut savoir s’adapter.
 
Cristal Spa : Vous nous avez parlé des équipes présentes aux abords du Jardin de Champex, est-ce que vous travaillez là-bas ?
 
AF : Je bouge beaucoup, nos bureaux se trouvent à Gland, pas loin de Nyon dans le canton de Vaud à côté du Lac Léman. Les cueilleurs eux, sont près du Jardin dans le Valais et la fabrique aussi. Nos produits sont donc 100% Made in Switzerland.
 
Cristal Spa : Le fait d’être distribué dans des hôtels c’est un choix de votre part ? Vous n’avez jamais souhaité ouvrir vos propres spas ? 
 
AF : Nous ne sommes pas opérateurs de spas. C’est-à-dire que ce sont vraiment deux métiers différents et que l’on a déjà beaucoup à faire avec l’élaboration des soins. Je ne dis pas que cela n’arrivera jamais mais pour l’instant, c’est comme ça qu’on fonctionne. On préfère se concentrer sur ce qu’on sait faire à savoir, développer de bons produits cosmétiques à base d’ingrédients végétaux afin qu’ils soient de la meilleure qualité possible. Cela étant, on cherche à développer l’aspect de l’expérience hôtelière, avec les produits de spa, les produits d’accueil que l’on retrouve d’ailleurs dans certains hôtels de votre groupe* et aussi les événements qu’il est possible d’organiser au sein des hôtels partenaires. Le but est de développer l’offre déjà présente et d’être proches de nos clients plutôt que d’en créer une.
 
Cristal Spa : On comprend parfaitement votre démarche. L’aspect « taille humaine » de votre marque justement est un point qui nous avait beaucoup séduit. Vous qui êtes le fondateur, quel est votre rôle au sein de l’entreprise ? À quoi ressemblerait une journée type avec vous ?
 
AF : Vous voulez la vérité ? Eh bien je m’occupe de beaucoup (trop) de choses différentes ! Non plus sérieusement, je me concentre sur la stratégie de développement, des formules et produits que l’on va faire sur les 5 à 10 prochaines années. Je gère aussi la stratégie commerciale avec les relations clients, les distributeurs et l’export. Il y a un peu de communication aussi car qu’on le veuille ou non, et que l’on soit familier ou non avec Internet, aujourd’hui c’est primordial. Je développe également l’équipe des ressources humaines et je forme les personnes qui arrivent à Alpeor pour leur transmettre mes connaissances et ma passion. Malheureusement, mes tâches s’éloignent de plus en plus de la botanique même. Mon rêve serait d’être tout seul dans le jardin à m’occuper des rhodolias tranquillement (rires) !
 
Cristal Spa : Le mot de la fin ? 
 
AF : Et bien, on travaille actuellement sur de nouveaux packagings pour la marque ! À suivre donc.
 
Cristal Spa : Merci beaucoup Alexandre pour ce moment de partage et à bientôt !
 
*NDLR : Au Cœur du Village***** à La Clusaz, Impérial Palace et Le Pélican à Annecy.